Des jeunes se réunissent pour parler de la situation entrepreneuriale au Burkina Faso

Tout commença en 2015.

Des jeunes Burkinabè réuni sous un hangar, hagards et dépités de ce constat on ne peut plus blafard l’entrepreneuriat au Burkina Faso c’est très compliqué. Pour emprunter l’expression d’un partenaire cher,

Entreprendre au Burkina Faso c’est entreprendre dans un environnement hostile.

Alors qu’en était il? Quand il s’agit d’entreprendre cela est synonyme de copier exactement ce que fait le voisin sans éléments de différentiation. A l’exemple de Salam qui ouvre sa quincaillerie, Hamidou voit la quincaillerie de Salam et fait de même. Puis vient Eric qui ouvre une quincaillerie comme pour Salam et Hamidou, MEME CHOSE. Du coup on se retrouve avec une rue de quincaillerie. Alors ces jeunes ce sont dit   « non, l’entrepreneuriat Burkinabè ne peut se résumer à ça ». Il faut que _a change.

C’est ainsi que vie le jour l’association Koura pour la promotion de l’auto-emploie et l’innovation.

Association Koura

Impactons Ensemble.

Scroll to top